La ligne du leadership, Episode 5 : 7 blocages à lever pour déléguer facilement

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

shutterstock_67733812

Dans leur livre Le Nouveau Leadership, les coaches Marcellin S. GANDONOU et Hermann H. CAKPO ont exposé le principe le plus déterminant pour déléguer facilement : Le principe de la transition socio-professionnelle. Ils revienennt largement sur ce principe et comment les managers peuvent partir de là pour lacher prise et déléguer plus facilement. La seule raison pour laquelle la plupart des managers n’arrivent pas à déléguer, c’est qu’ils veulent attendre que leurs collaborateurs soient responsables pour leur déléguer tombant dans le piège du paradoxe de la responsabilisation : un collaborateur ne devient responsable que lorsque vous le responsabilisez en lui faisant confiance même lorsqu’il n’est pas prêt.

Les coaches abordent dans cet époside 5 de la ligne du leadership les 7 blocages, prétextes et contraintes à lever pour lacher prise et déléguer facilement à ses collaborateurs avec des méthodes, astuces, processus ainsi que le nouvel état d’esprit requis pour y arriver :

  1. Continuer de vous dire : “C’est moi qui assume la responsabilité : donc je vais le faire moi-même”. Les meilleurs managers partagent les responsabilités et la mission de l’équipe car ils savent que c’est parce qu’ils ne peuvent pas y arriver seuls qu’ils ont une équipe
  2. Continuer de penser : “C’est mieux quand je le fais moi-même; là je suis plus sûr”. Les meilleurs managers comprennent que le vrai génie c’est de transformer les gens médiocres autour de soi en génies. Car il n’y a rien d’extraordinaires à exceller avec des gens excellents dès le départ
  3. Continuer de penser : “C’est plus compliqué de corriger un travail mal fait que de le faire directement soi-même”. La meilleure façon de former un collaborateur et le rendre capable, c’est de l’autoriser à commettre des erreurs et ensuite, le former et le coacher afin qu’il compense ses failles.
  4. Continuer de penser : “Je pense qu’ils ne sont pas prêts à assumer des responsabilités”. Encore une fois, ils ne seront jamais prêts jusqu’à ce que vous les responsabilisiez;
  5. Continuer de prétexter : “S’ils savent tout parce que je leur ai montré, qu’est-ce que je deviens?”. Vous deviendrez ce que le directeur général devient lorsqu’il forme un directeur général (Président du Conseil d’Administration). Pour avancer, il faut renoncer et c’est un principe que les grands managers savent appliquer;
  6. Continuer de prétexter : “Je n’ai pas le temps de former; il y a trop d’urgence ici”. Aussi longtemps que vous ne formez pas, vous allez continuer de devoir faire les choses vous-mêmes et vous aurez davantage d’urgence.
  7. Continuer de  prétexter : “Mêmes si on les responsabilisent, ils n’en veulent pas. Ils préfèrent rester assistants et ne pas avoir à se casser la tête”. C’est à vous de les amener à avoir confiance en eux , ensuite les former et les soutenir pour assumer de grandes responsabilités.

Cliquez sur le play pour suivre le podcast ou le télécharger en version mp3 audio et suivre tranquillement sur votre tablette, ordinateur ou smartphone ou encore dans votre voiture. Entretemps, n’hésitez pas à nous laisser vos commentaires et à partager le podcast avec vos amis dans vos réseaux sociaux préférés.

LAISSER UN COMMENTAIRE